fbpx

Comment se libérer de nos émotions négatives ?


Les émotions sont les résidus chimiques d’expérience passées, c’est à dire des rétroactions chimiques. Plus l’émotion est intense, plus elle laisse des traces dans votre cerveau.

Peu importe que l’émotion ait été agréable ou désagréable, c’est son intensité qui va imprimer un circuit neurologique unique dans votre cerveau. Comme ce marquage est profond, vous accédez à ce souvenir facilement.

Aussi si apprendre signifie créer de nouvelles connexion dans le cerveau, se souvenir signifie préserver ces connexions. Plus vous répétez une pensée, un choix, un comportement, une expérience ou une émotion, plus les neurones concernés s’activent et créent des liens, et plus ils développeront une relation à long terme. 

Le cerveau ne faisant pas la différence entre une émotion créée par le présent ou par un souvenir on peut aujourd’hui affirmer sans craindre de se tromper que le passé n’a d’existence que dans notre cerveau et notre corps.

Je me souviens de mes colonies de vacances. Il y avait toujours ce moment où nous nous réunissions la nuit autour d’un feu. Bercé par le crépitement et la journée à avoir crapahuté dans les arbres, nous nous pouvions nous reposer.

Les animateurs adoraient raconter à ce moment, pour se venger surement un peu des dures journées qu’on leur faisait voir, des histoires d'épouvantes.

 L’obscurité laissant libre cours à notre imagination déjà fertile faisait rapidement naître en nous un sentiment de peur. Je me souviens sentir progressivement cette émotion grandir en moi et sans que je m’en rende compte, peu à peu, altérer mes pensées. 

Les craquements de branches auparavant inoffensives devenaient des menaces éventuelles d’un ogre ou d’un loup rôdant. Ces pensées ancraient encore plus mon sentiment de peur, dégageant ainsi encore plus de phéromones, influençant encore et encore mon cerveau pour l’amener dans un cercle vicieux où les pensées créent les sensations et les les sensations créent les pensées.

Si les pensées sont le vocabulaire du cerveau, et les sentiments le vocabulaire du corps. et que le cycle de vos pensées devient votre état d’être alors vous vivez totalement dans le passé.

Je crois ce que je vois
Je vois ce que je crois

A force d’activer les mêmes circuits cérébraux, vous imprimer dans votre cerveau un schéma, une sorte de programme, un filtre à travers lequel vous allez percevoir la réalité

Comme des lunettes sales, avec le temps, vous croirez que c’est le monde qui est sale et non vos lunettes. Même si de belles personnes viendront à vous, vous les percevrez déformées. Elles apparaîtront à vos yeux comme des menaces. Gouverné par des émotions erronées qui appartiennent au passé, vos comportements se modifieront de sorte à vous défendre soit en fuyant, soit en attaquant. En retour cette personne se défendra validant ainsi le fait que vous aviez bien raison. Le schéma s’ancre encore plus profond et années après années le changement devient de plus en plus difficile.

Chaque semaine qu’on laisse passer ne fait que renforcer nos tendances. Une tendance c’est un ensemble de pensées, comportements et émotions automatiques inconscients que l’on acquiert en les répétant fréquemment. 

Or selon le National Science Foundation, la personne moyenne a de 12 000 à 60 000 pensées par jour. Déjà, c’est étourdissant, mais attendez :  95% de ces pensées sont les mêmes que la veille et 80% d’entre elles sont négatives.

Cela laisse crée une fenêtre de tir très mince pour inverser la tendance.

Quand j’ai découvert cela, je me suis dit c’est bon je suis foutu ! Moi c’est 120 000 pensées par jour et elles sont à 99% négatives. J’ai 1% de chance de changer ma vie !

Puisque mes pensées conditionnent mes émotions et mes émotions conditionnent mes pensées, c’est l’oeuf et la poule. J’aimerai changer mes pensées mais je ne peux pas car mes émotions décident. Et je ne peux changer mes émotions car mes pensées décident. Au secours !!!!

Mais c’est là où les neurosciences sont venues m’apprendre encore quelque chose de nouveau. Nos émotions sont stockées dans notre corps et dans des endroits précis.

Les centres dans lesquels nos émotions peuvent se bloquer sont des plexus nerveux. On connaît le plexus solaire mais il existe en réalité 7 plexus nerveux chacun gouverné par une glande.

Comment savoir si mes plexus nerveux sont bloqués ?

à propos de Stéphane Cozzo

Thérapeute et neuroscientifique, c’est dès son plus jeune âge que Stéphane s’est mis en quête de plus de paix intérieure. Ayant été exposé à beaucoup de stress il était vital pour lui de trouver une solution à ses maux. Avec un esprit ouvert, il a parcouru le monde pour rencontrer toutes sortes de spiritualité avant de décider de poser ses bagages dans un monastère bouddhiste il y a quelques années. Les techniques qui lui ont été enseignées lui ont littéralement, dit-il, sauvé la vie.

>