fbpx

Comment trouver sa voie ?

Une étude a démontré récemment que nous ne profitions réellement que de 9 années de notre vie, sur 78 !

Durant cette moyenne de vie de 78 ans, nous passons environ 199 290 heures à dormir. Ce sommeil nous est nécessaire. Ce n'est pas là que nous allons avoir grande marge de manœuvre. En revanche, au cours d'une vie nous passons 99 117 heures au travail

Si nous arrivons à transformer cette réserve de temps en un moyen d'exprimer nos talents, et de nous enrichir intérieurement et matériellement, alors ce temps va changer beaucoup de choses.

Si travailler ne devient plus une obligation mais une envie, cela va encore changer plus de choses. Et si tout en augmentant votre plaisir de travailler, vous augmentez vos revenus tout en réduisant votre temps de travail pour passer plus de temps à voyager et avec ceux que vous aimez alors la saveur de la vie va changer du tout au tout

En déroulant cette page, vous découvrirez :

> Mes 3 conseils pour se rapprocher de votre voie
> 2 méthodes revisitées par mes soins

En tant qu'ex chargé d'enseignement à l'université et dans plusieurs écoles de commerce, j'ai rencontré des milliers d'étudiants dans ma première moitié de carrière. Certains étaient animés par une flamme brûlante, d'autres éteints.  Une minorité avait une idée claire de ce qu'ils voulaient faire, mais une grande majorité ne savaient pas ce à quoi ils consacreraient leur vie. 

Afin de progresser sur le chemin de votre carrière idéale, j'aimerai lever ici quelques idées qui me semblent être des mythes ou des fausses croyances. 

Les croyances limitantes pour trouver sa voie

1/ Il est très rare de savoir ce que l'on veut faire dès l'enfance

J'ai une cousine qui dès son enfance savait qu'elle voulait devenir institutrice. Elle l'est devenue et elle semble parfaitement heureuse dans ce qu'elle fait. J'ai une grande famille et c'est le seul cas de la famille. Première idée préconçue que j'aimerai lever : il n'est pas nécessaire de trouver sa voie dès l'enfance pour la trouver une fois adulte.

2/ La vision n'a pas besoin d'être parfaite pour se mettre en chemin

Les artistes le savent très bien. L'oeuvre n'est pas toujours parfaitement visualisée avant de la réaliser. Quand on pose son pinceau sur une toile vierge, quand on donne son premier coup de maillet sur une pierre brute, quand on écrit son premier mot sur une page blanche, quand on plaque son premier accord, nous n'avons que rarement une idée précise du tableau, de la sculpture, du poème, du morceau de musique que nous allons créé. S'il fallait avoir systématiquement une idée claire avant de créer alors l'art serait bien pauvre aujourd'hui

Il en est de même pour sa carrière et pour trouver sa voie. C'est souvent une intuition. Une petite voix à l'intérieur de nous. Mais à force de vouloir nous faire rentrer dans des cases, de nous demander de renoncer à notre cœur, nous faisons taire cette petite voix et les briseurs de rêves nous mettent sur des rails qui ne sont pas les nôtres. 

Mes 3 conseils pour trouver sa voie

> Donnez vous le droit d'essayer, de changer, de goûter... tout comme le sculpteur parfait son oeuvre jour après jour, retirer ce que vous ne voulez plus. Seule l'expérience peut vous permettre cela. Ce n'est qu'en essayant que vous verrez si telle ou telle voie vous convient. Comment connaitre le gout du sucre avant de l'avoir goûter ? 

> Donnez vous le droit de vous tromper : C'est proche du droit d'essayer mais j'aime le dire différemment pour apporter encore plus de largesse de compréhension. Une des croyances limitantes qui bloquent un nombre d'individus c'est la peur de l'échec. C'est croire qu'ils doivent réussir tout ce qu'ils entreprennent. Or, victoire et échec ne sont que des perceptions, des interprétations. Si tel job ne fonctionne pas pour vous ce n'est pas un échec. Si lors de cette expérience vous avez appris que vous n'êtes pas fait pour travailler dans un environnement fermé derrière un ordinateur par exemple c'est une victoire. Vous vous connaissez mieux et donc plus proche de votre voie qu'auparavant. Votre pire ennemi ici c'est l'immobilité. Dans l'inaction le mental se déchaîne et nous maintient dans un état non productif car nous attendons le job idéal ou une révélation concernant notre voie mais cela n'existe pas. 

> Abandonnez l'espoir de l’illumination soudaine : vous n'allez pas vous réveillez un matin illuminé en sachant exactement quoi faire. Je veux balayer ici l'idée préconçue de la mission. Il n'y a pas un jour précis ou un moment précis où l'on découvre notre mission ou notre voie professionnelle idéale. En fait, on la construit. A force d'apprendre à réécouter sa voix intérieure on finit par trouver sa voie extérieure. Ce qui se passe simplement c'est qu'un jour vous vous retournez sur votre vie et vous rendez compte que vous êtes beaucoup plus heureux que dans le passé. Vous vous sentez en phase avec vous même, aligné sur ce qui est important pour vous. Vos clients sont ravis par ce que vous leur apporter et naturellement la valeur que vous créer vous rapporte des bénéfices intérieurs et matériels : l'argent est au rendez-vous et coule naturellement. Là vous savez que vous êtes sur la voie !

"La différence c'est que quand on est sur la voie, on ne se le dit pas, on le sait !"

 C'est pas dans la tête, c'est dans les tripes. Vous le sentez. Tout le reste n'est que pensées conceptuelles qui viennent embrouiller le cerveau de choses inutiles et qui empêchent bien souvent de passer à l'action. C'est le cercle vicieux.

LES MÉTHODES

Qu'est-ce que cela veut dire : trouver sa voie ? 

Pour moi cela veut dire avoir hâte d'être lundiavoir du temps de libre pour passer avec ceux qu'on aime ou voyager ET ne pas avoir de problèmes d'argent. C'est plus un état que je veux vivre au quotidien qu'un idéal intellectuel. Un bonne piste vous mettre sur la voie consiste à vous concentrer sur le type d'émotions que vous voulez ressentir le plus souvent possible quand vous travaillez. 

IKIGAI : Une méthode pour trouver sa voie

Règle n°1 :  Ce que vous aimez

Pour avoir hâte d'être Lundi, vous devez faire ce que vous aimez et avant tout vous connecter à cela.  C'est la règle n°1 ! Si par exemple vous réfléchissez qu'à partir de vos capacités, vous ne serez jamais heureux d'aller travailler le Lundi car vous aurez écouter la tête avant le cœur. Les émotions viennent du cœur pas de la tête donc il est aisé de comprendre qu'à force d'écouter la tête il devient impossible d'être heureux.  De plus les capacités s'acquiert. Mais si vous aimez quelque chose profondément vous allez forcement pouvoir passer du temps à apprendre sans vous lasser et donc développer des talents que vous n'aviez pas forcément. L'inverse ne fonctionne pas. Vous pouvez être doué dans quelque chose mais ne pas l'aimer. Ce n'est pas parce que vous passerez des heures à exprimer votre talent, que vous aimerez ce que vous faites. La reconnaissance extérieure ne peut pas combler la négligence fondamentale du cœur. 

Règle n°2 : Ce dont le monde a besoin

Je met cette règle en numéro 2 car pour moi l'éthique est extrêmement importante. De plus, si vous voulez vous sentir bien, vous devez permettre aux autres de se sentir bien. Vous devez être capable de les aider à résoudre des problèmes auxquels il n'arrivent pas à répondre seuls. Vous ne devez pas résoudre leurs problèmes à leurs places mais leur apporter des solutions qui les aideront à réduire les difficultés dans leur vie.

Pour ma part, vous l'aurez compris, j'aide les femmes et les hommes à s'épanouir dans leur carrière en leur permettant de se recentrer sur ce qu'ils aiment vraiment, de trouver leur marché et leurs clients pour recevoir la rémunération juste de la valeur qu'ils apportent au reste du monde. 

Apprendre à trouver son marché est une des étapes clés pour entrer sur la voie de la réussite. Je vais y dédier un article car il est très important de réussir à bien définir son marché. 

Règle n° 3 : Ce pour quoi les gens sont prêts à payer

La réussite financière doit être le résultat d'un travail fait avec passion,  perfection et aidant réellement les gens. Si vous faites un travail honnête qui aide les gens alors il ne faut pas avoir honte de se vendre. C'est là où ma première vie à enseigner le marketing m'aide beaucoup. Au lieu d'aider, comme beaucoup de marketers, des sociétés ignobles à écouler des produits inutiles voire toxiques pour notre monde, j'aide les gens honnêtes, qui ont un projet de cœur à développer leur activité grâce à internet et à la science du marketing. Le cœur est fondamental mais un peu de méthode et de connaissances aident grandement.

Règle n°4 : Ce pourquoi vous êtes doué

Comme vous l'aurez compris c'est pour moi la règle la moins importante car cela s'acquiert. Donc oui capitalisez sur vos talents mais seulement, et seulement s'ils sont au service de Ce que vous aimez vraiment

Les pyramides pour vous aider à trouver votre voie

Ce qui contribue à une perte d'épanouissement dans le travail est le non-alignement de certains domaines de notre vie. Par exemple, si notre environnement de travail ou les comportements de nos collaborateurs ne correspondent pas à nos valeurs. 

Plusieurs pyramides utilisées dans les neurosciences, psychologie comportementales et autres sciences de la motivation permettent cela. 

C'est le cas par exemple de la pyramide des niveaux logiques de Dilts

Si vous faites appel à un professionnel ayant été formé à ces techniques, durant une séance d'environ 1 heure, il vous aidera à conscientiser l'importance de ces niveaux dans votre vie professionnelle.

En revisitant votre parcours professionnel, vous vous rendrez compte qu'à chaque fois que vous avez été mal c'est qu'un des niveaux était désaligné par rapport aux autres.

Le but du protocole consiste à vous faire remonter au plus haut de la pyramide pour vous reconnecter à ce qui vous fait vibrer. Au top de la pyramide vous êtes plein de vibrations, de joie, de motivation et d'enthousiasme. Pendant la suite du protocole, nous redescendons niveau par niveau pour explorer s'il y a décalage. Quand c'est le cas, nous mettons en place des actions pour raligner le niveau défaillant. C'est en quelque sorte votre colonne vertébrale inconsciente. Si elle est alignée, rien ne peut vous arrêter. 

Une  version légèrement modifiée est la pyramide de l'Agilité

En guise de conclusion, le conseil plus précieux que j'aimerai vous donner c'est de ne pas attendre la perfection pour commencer mais de commencer pour atteindre la perfection. 

J'ai perdu des années précieuses à faire et défaire dans ma tête en essayant d'élaborer le plan mental idéal pour démissionner et me lancer en tant que Freelance. Même si cela n'a pas été facile tous les jours (je vous invite à lire mon histoire si vous voulez en savoir plus), je ne regrette pas un jour ma prise de décision. 

Que la force de réaliser vos rêves soit avec vous 🙂 

P. S : N'hésitez pas à laisser vos commentaires pour m'expliquer où vous en êtes dans votre réflexion. Je me ferai un plaisir d'humblement vous donner mon point de vue pour vous aider à progresser dans votre chemin . 

à propos de Stéphane Cozzo

Malgré plus de 10 ans passés à enseigner le marketing, j'ai connu une période de difficulté à trouver des clients quand je suis devenu thérapeute. J'ai énormément souffert de ne pas réussir à gagner suffisamment d'argent alors que j'adorai ce que je faisais ( et j'ai failli tout arrêter). Mais j'ai découvert qu'en fait je n'utilisai pas le bon système marketing pour ma nouvelle activité. Face aux grands résultats que j'ai pu obtenir (salaire à 5 chiffres) j'ai eu l'idée de partager mon système auprès des coachs, thérapeutes et consultantes qui ne vivent pas encore pleinement de leur activité.

>